Portraits en studio

Thomas Dufourneau - Photographies
ACCUEIL GALERIES INFORMATIONS CONTACT ACCES CLIENT LIENS
Up Galeries » Portraits » Modèles » Celine Prev Next Slideshow

Page | 1 | 2 |

photos-portraits-studio-Celine_01
photos-portraits-studio-Celine_02
photos-portraits-studio-Celine_03
photos-portraits-studio-Celine_04
photos-portraits-studio-Celine_05
photos-portraits-studio-Celine_06
photos-portraits-studio-Celine_07
photos-portraits-studio-Celine_08
photos-portraits-studio-Celine_09
photos-portraits-studio-Celine_10
photos-portraits-studio-Celine_11
photos-portraits-studio-Celine_12
photos-portraits-studio-Celine_13
photos-portraits-studio-Celine_14
photos-portraits-studio-Celine_15
photos-portraits-studio-Celine_16
photos-portraits-studio-Celine_17
photos-portraits-studio-Celine_18
photos-portraits-studio-Celine_19
photos-portraits-studio-Celine_20

40 Images | Aide
© 2008 Thomas Dufourneau - Tous droits réservés
























Photographe de portrait | Paris | Thomas Dufourneau

Tous les visages ont quelque chose à dire. Il se peut cependant que l’on soit peu ou pas inspiré par le modèle. Il y a des visages difficiles, Les difficultés rencontrées nous obligent à voir autrement.
Pour moi, le portraitiste, comme tous les photographes, fonctionne au désir ; c’est le moteur d’une bonne photographie de portrait. Le modèle doit inspirer le photographe c’est certain. J’aime cette phrase d’Anna Karina: "la photogénie, ce sont tous les gens qui m’ont trouvée vivante. Ma photogénie c’est eux".

Un "bon" portrait se fait à deux. Il s’agit de ressentir ce qui se passe dans cet échange avec son modèle et de le traduire dans la photographie.

Je n’ai pas de préférence entre les portraits en "lumière ambiante" ou au flash. Cela dépend de ce que j’ai envie de faire. Et comme je n’ai pas mon propre studio, le lieu de prise de vue change souvent.
Comme pour le matériel employé, c’est selon les circonstances et l’humeur du moment.

J’ai toujours envie, même si le temps est court, de tenter plusieurs photos différentes. Je suis à l’affût d’un lieu, d’une lumière, d’un cadrage.

Concernant la retouche photo, lorsque l’on fait un tirage d’un négatif, on choisit un contraste, une densité, on éclaircit un visage pour atténuer les défauts de la peau. Avec les logiciels c’est la même chose, on ne peut pas donner un fichier Raw. Je fais moi-même mon post-traitement à partir de mon fichier Raw.
En général, sur une commande d’un portrait, je ne livre qu’une sélection de photos. A l’editing, j’aime contrôler la sélection et le rendu de l’image. Le résultat dépasse parfois mes espérances et un portrait surgi de la planche-contact.

Le portrait est le moyen de confronter trois univers, celui de la personne photographiée, celui du photographe et celui du spectateur.